Le chalet

Mis à jour : sept. 23

Un chalet isolé dans une forêt dense, jouant de ses ombres avec le vent froid. Un feu de cheminée intense, lumière chaude dansante, déformant les silhouettes. Traces de griffes sur les murs en bois, tableaux de biais, meubles déplacés, taches de sang sur le parquet. C’est loin d’être la première fois, et ce nid douillet en porte les cicatrices. De belles cicatrices passionnelles, éternelles. Devant les flammes, nos corps font des ombres chinoises fascinantes et effrayantes. Mon corps se cambre intensément, gémissements sans retenue. Il est en moi, le dos voûté, muscles saillants, sueurs mêlées. Frénésie de sexe, peau à peau excitant, nos souffles sur nos lèvres soudées, mordues à sang, désir douloureux. La bête sort des tripes. Les crocs remplacent l’humanité. Nos silhouettes changeant sur les murs chauds. Feu ardent accompagnant nos coups de reins, nos griffes plantées dans les chairs. Crépitements, grondements bestiaux, griffes et coups de fusion sur le parquet. Tissus déchirés. L’amour, nous ne connaissons pas, âmes sœurs depuis le tout début. Les siècles s’écoulent, nos mains jointes dans l’histoire occulte. Dehors, la pleine lune jaune et lumineuse fête nos ébats exaltants, éclairant le lieu de sa sensualité.


Conditions Générales de Vente - Contact

  • Black Twitter Icon
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon